MENU

Ostéopathie : est-ce remboursé ?

12 juillet 2018 • Questions réponses sur l'ostéopathie

Comme l’ostéopathie est une médecine non conventionnelle, elle n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale ni par la CMU qu’à certaines conditions très strictes. Cependant, depuis qu’elle a été reconnue en 2002 et que bon nombre de Français y ont de plus en plus recours pour traiter leurs maux de dos, douleurs articulaires, troubles digestifs et autres, les mutuelles ont décidé de la prendre en charge.

L’ostéopathie, remboursée par les mutuelles

En effet, pour que la Sécurité sociale puisse rembourser les séances d’ostéopathie, il faut qu’elles aient été prodiguées par un kinésithérapeute, un médecin ou une infirmière, ce dans le cadre d’un soin médical classique. Comme ces professionnels ne détiennent forcément pas les qualifications requises pour la pratiquer, difficile dans ce cas de s’y fier entièrement. C’est pourquoi un grand nombre de patients préfèrent recourir aux services d’un ostéopathe professionnel pour bénéficier de soins satisfaisants. La solution pour voir ses soins ostéopathiques remboursés consiste alors à s’abonner aux mutuelles complémentaires qui incluent cette prestation dans leur contrat initial. D’autres le précisent dans leurs options de renforts.

Les conditions de remboursement

Certaines conditions sont toutefois de mise pour bénéficier du remboursement de ses séances d’ostéopathie par la mutuelle santé. Il faut par exemple que le praticien dispose de l’autorisation légale pour exercer. Ainsi, il faut qu’il soit diplômé en ostéopathie ou DO reconnu par le ministère de la Santé. Aussi, il doit exercer comme médecin ostéopathe, ostéopathe exclusif ou kinésithérapeute-ostéopathe et peut facturer ses soins avec un document sur lequel est mentionné son numéro ADELI. Ce dernier sert à recenser tous les professionnels de la santé, dont ceux pratiquant la médecine douce. Une fois toutes ces conditions remplies, la mutuelle effectue le remboursement selon le plafond annuel qu’elle s’est fixé ou suivant le montant maximum alloué pour chaque séance.

Les 2 types de remboursement existant

Les mutuelles s’y prennent ainsi différemment pour rembourser les actes d’ostéopathie. Certaines offrent un forfait annuel de Médecine douce dont l’ostéopathie. Dans ce cas, le montant varie de plusieurs dizaines à quelques centaines d’euros suivant l’option choisie dans le contrat. D’autres s’y prennent à la séance, une cotisation d’une trentaine d’euros pouvant couvrir jusqu’à 4 séances annuelles selon la mutuelle. Aussi, si un patient recourt régulièrement aux soins d’un ostéopathe, il doit éplucher attentivement son contrat de mutuelle santé pour s’assurer qu’il sera remboursé. En effet, ceux-ci peuvent nécessiter des coûts supplémentaires, mais ce n’est pas une raison de les délaisser, car permettant de profiter d’indemnisations plus conséquentes durant l’année.

Les astuces pour bénéficier de meilleurs remboursements

Pour bénéficier des meilleurs remboursements de vos séances d’ostéopathie, vérifiez bien les modalités proposées par votre mutuelle de santé. Délaissez les mutuelles qui restreignent les soins de médecines douces et actes préventifs. Préférez celles de haut de gamme ou sur-mesure. Plébiscitez également les mutuelles qui collaborent avec des réseaux de professionnels santé, les plus susceptibles de pratiquer des tarifs à la hauteur de tous les budgets. Ainsi, vous aurez plus de chances de ne vous acquitter que d’un montant minimum restant.

Related Posts

« »